Retour aux 4000 ?

Nicolas Sarkozy a effectué une visite surprise en Seine-Saint-Denis et notamment à la Cité des 4 000 à La Courneuve aux alentours de 23 heures.

Capture d’écran du reportage de France 3 Paris-Ile de France, sur la venue de Nicolas Sarkozy à La Courneuve (Source : Le Monde.fr)

Une visite qui en a surpris plus d’un dans la mesure où personne ne semblait être au courant de la venue du président de la République, que cela soit du côté des forces de l’ordre comme des élus locaux. Pour preuve, le maire PCF de La Courneuve, Gilles Poux, n’a été prévenu de la présence de l’ancien ministre de l’Intérieur que quelques minutes seulement. Quant aux habitants, c’est en s’apercevant d’un certain grabuge dans la cité, qu’ils se sont rendus compte qu’ils avaient un invité de marque.

Le chef de l’Etat est venu sans caméras et journalistes pour venir parler avec les jeunes de la cité mais aussi éviter la population, une population qui attend toujours que les 4000 soient nettoyés au Karcher, en référence à la déclaration choc de l’ancien locataire de la place Beauvau, au lendemain de la mort du jeune Sidi Ahmed en juin 2005, victime d’une fusillade entre bandes rivales.

Que Sarkozy vienne en banlieue, cela n’est pas en problème. J’ai presque même envie de dire : « Tant mieux, depuis le temps qu’il promettait de revenir ! » Cependant, la méthode et surtout le fond restent vraiment à désirer. En effet, le président de la République s’est promené en Seine-Saint-Denis comme on se promène dans un parc d’attraction. C’est notamment le cas pour les 4000 où j’ai la fâcheuse impression que Nicolas Sarkozy s’y est rendu comme s’il faisait sa promenade du soir, à un moment où les habitants sont tout simplement chez eux. D’ailleurs, ces derniers ne s’y sont pas trompés, recevant la nouvelle avec indifférence.

Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, en juin 2005 devant la barre Balzac, quelques jours après la mort de Sidi Ahmed (Crédit : blog : « Urbains sensibles »)

Le président de la République a voulu se rendre en banlieue, histoire de dire qu’il s’y est rendu au moins une fois durant son mandat. Seulement, sans mesure et surtout résultats concrets, ce qui pose problème lorsqu’on prétendait il y a cinq ans vouloir apporter des solutions concrètes aux habitants en nettoyant la cité des 4000 au Karcher. D’ailleurs, si notre agité de l’Elysée a voulu montrer ses gros bras en étant accompagné de Brice Hortefeux, l’actuel ministre de l’Intérieur et de Christian Lambert, l’actuel préfet de Seine-Saint-Denis, aucune présence de Fadela Amara, la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville, bien occupée à loger ses frères dans un appartement de fonction qu’à être présente auprès des habitants des quartiers.

La Cité des 4000 en janvier 2006, lors d’une perquitision (AFP Photos)

Comme je vous l’ai dit, ces derniers ne sont pas dupes, lassés par quarante ans de visites ministérielles et présidentielles, avec le même constat et le même discours[1]. Dès lors, Nicolas Sarkozy était bien à La Courneuve jeudi soir mais pas aux 4000, dans le sens où il a rencontré les barres d’immeuble et non les habitants !


[1] Je vous conseille, à ce sujet, un excellent article d’Aline Leclerc, journaliste au Monde sur son blog en cliquant ici