Borloo tire sa révérance

110_borlooC’est l’annonce politique de ce week-end. Jean-Louis Borloo, président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) quitte la vie politique en démissionnant à la fois de son parti et de l’ensemble de ses mandats électifs dont celui de député du Nord.

Je ne partage pas les idées politiques de Jean-Louis Borloo. Malgré tout, c’est un homme que j’estime beaucoup, tant il a toujours représenté un centre-droit modéré et parfois même progressiste sur certains sujets. Une personnalité à droite qui ne tombait pas dans l’excès et la provocation, ce qui devient de plus en plus rare dans notre classe politique actuelle.

Hospitalisé depuis janvier dernier, ce sont ses problèmes de santé qui l’auront convaincu de s’arrêter et de quitter la vie politique plutôt que de se maintenir au risque d’aggravations ultérieures. Une altitude responsable mettant à l’honneur l’ancien ministre et que certains responsables devraient suivre, à mon sens. Après tout, lorsqu’on est sportif de haut niveau et que votre corps donne des signes de fatigue, on met un terme à sa carrière non ? Pourquoi un politique devrait agir différemment ?

Reste à savoir comment l’UDI fera face à cette nouvelle donne politique notamment concernant la succession de son premier président. Il est fort à parier que les principaux poids lourds du parti, à savoir Hervé Morin (président du Nouveau Centre), Yves Jégo (secrétaire général du Parti radical valoisien) et Jean-Christophe Lagarde  montreront très rapidement leur intérêt pour exercer la présidence de cette fédération de partis qui existe depuis près de deux ans. Une sacrée foire d’empoigne est donc à prévoir et chacun avancera ses pions pour parvenir à ses fins.

Mais en attendant la compétition à venir, je profite de mon blog pour saluer le départ de Jean-Louis Borloo, lui souhaitant prompt rétablissement et bonne retraite. Il est évident que la décision n’a pas été simple à prendre mais il faut savoir s’arrêter surtout lorsque notre vie personnelle importe bien plus que la vie politique. Une décision qui l’honore pleinement.