Le FNPS, le nouveau slogan (pathétique) de Nicolas Sarkozy ?

Nicolas Sarkozy, président de l’UMP

« Voter FN, c’est élire un élu socialiste ». C’est ce que Nicolas Sarkozy a récemment déclaré sur France Info, la semaine dernière.

Ce n’est pas la première fois que le patron de l’UMP fait un lien entre le Front national et le PS. Il y a quelques semaines, Nicolas Sarkozy utilisait cette expression pour la première fois dans Le Figaro. Selon lui, il existe une sorte de connivence, d’accord tacite entre les deux partis pour empêcher l’UMP de revenir aux affaires.

Une fois encore, Nicolas Sarkozy fait une comparaison hasardeuse pour expliquer l’influence et la puissance de l’extrême droite sans proposer une seule alternative pour le pays et les citoyens. En effet, il semble plus facile de considérer Marine Le Pen et François Hollande comme des alliés objectifs. La chef du FN et le président de la République sont les responsables de la situation sociale et économique actuelles du pays et pour s’attaquer et mettre bas à l’UMPS, il n’y a qu’une seule solution : voter Nicolas Sarkozy, CQFD !

En parlant d’un soi-disant système FNPS et le mettant en avant, l’UMP et son leader montrent leur incapacité à produire quelque chose de différent. En effet, malgré son retour à la tête de l’UMP l’automne dernier, Nicolas Sarkozy a de grandes difficultés à incarner et insuffler un nouvel espoir pour la France, considérant que faire un lien entre le FN et le PS suffit pour retrouver la confiance des Français et revenir au pouvoir !

Mais une telle stratégie risque d’être un échec cuisant surtout si l’UMP insiste et ne pas fait une différence claire entre elle et le FN. Depuis un moment, le parti conservateur entretient clairement une attitude ambiguë à l’égard de mouvement de Marine Le Pen, rappelant qu’il est toujours un mouvement d’extrême droite mais suffisant pour passer certains deals politiques et approuver certaines de ses idées et propositions. Nicolas Sarkozy, pour sa simple stratégie politique égoïste, entretient cette ambiguïté pour attirer les électeurs frontistes et apparaître comme une solution, quitte à se montrer incohérent dans ses discours.

L’expression FNPS de Nicolas Sarkozy doit plutôt être vue comme une manière pour l’ex-président de détourner et concentrer l’attention sur le PS et le gouvernement plutôt que d’analyser les relations ambiguës entre l’extrême droite et la droite modérée. Jusqu’à présent, Nicolas Sarkozy ne semble pas vouloir une différence avec le FN, sans compter qu’il ne propose pratiquement rien. Comme Bruno Le Maire l’expliquant clairement ce matin sur i-Télé, la droite est tout aussi responsable de la montée du FN que le PS et qu’au lieu de rechercher un nouveau nom pour l’UMP, cette dernière devrait travailler sur un programme et des propositions pertinentes pour la France et les Français.

Le Maire a probablement raison ! Nicolas Sarkozy, s’il veut se montrer (encore) utile, devrait se mettre au travail et se comporter en homme d’Etat plutôt que comme quelqu’un n’ayant d’un programme et une ambition : revenir à l’Elysée.