Jean-Marie doit mourir !

Marine Le Pen doit en ce moment, bien regretter que son père soit toujours en vie ! Dans l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol, le fondateur et ex-leader du Front national et président honoraire, déclara que le maréchal Pétain n’avait pas trahi la France et ses valeurs durant la Seconde guerre mondiale. Il a aussi déclaré qu’il comprenait que certains pouvaient s’en prendre à la démocratie.

Certains cadres du FN ont rapidement réagi et condamné l’ancien leader. Ce mercredi matin Marine Le Pen a annoncé qu’elle s’opposait à la candidature de son père comme tête de liste PACA aux régionales de fin 2015 et Louis Alliot, député européen et compagnon de Marine Le Pen a pris ses distances avec son beau-père.

Ce n’est pas la première fois que le père embarrasse la fille et ce n’est pas la première fois que le père fait des déclarations polémiques dans la presse. La semaine dernière, il réaffirma, comme en 1987, que les chambres à gaz étaient un détail de l’Histoire, des propos pour lesquels il fut condamné pour contestation de crimes de guerre et de crime contre l’Humanité et de contestation de la Shoah. En 2014, il s’en était pris à Patrick Bruel en faisant référence à sa confession juive et en utilisant le mot « fournée ».

Jean-Marie Le Pen est un nostalgique qui ne supporte plus ce que devient le Front national. Depuis sa fille a pris les commandes, le parti d’extrême droite connaît une forte mutation et souhaite clairement apparaître comme un mouvement capable de diriger la France. Pour atteindre cet objectif, Marine Le Pen tente de polir l’image et de restaurer la réputation de son parti en mettant en avant des personnalités « plus propres » comme Florian Philippot et Gilbert Collard. Le FN nouveau veut rompre avec le FN de Jean-Marie Le Pen clairement raciste et provocateur. Contrairement à lui, Marine Le Pen veut apparaître comme une alternative, une solution inédite par rapport au supposé « UMPS »

Mais les sorties intempestives de Jean-Marie Le Pen deviennent un vrai souci politique pour Marine Le Pen dans la mesure où cela remet en cause la stratégie bien menée du FN. Dans le contexte de la crise, elle et son parti étaient considérés comme une solution alternative par un Français sur quatre et elle avait réussi à donner une autre image, une autre réputation en s’attaquant à la réputation sulfureuse donnée par le père.

Marine Le Pen n’a pas d’autres solutions et sait qu’elle va devoir prendre une solution difficile en tuant (politiquement parlant bien évidemment ! quoique…) son père. Si elle veut que sa stratégie de dédiabolisation réussisse, elle doit prendre ses distances avec son père et le désavouer définitivement. Elle sait que Jean-Marie Le Pen, en raison de son comportement, gâche toute la stratégie construite par elle pour la conquête du pouvoir.

Mais Marine Le Pen sera-t-elle capable de condamner son père sans sacrifier sa famille et cette relation exclusive qu’elle a avec lui jusqu’à présent ? En 1998, l’aînée des Le Pen s’était ralliée à Bruno Mégret qui avait fondé son parti dissident, le Mouvement national républicain. Le Patriarche ne lui a jamais pardonné et il pourrait bien avoir la même réaction vis-à-vis de Marine, si cette dernière le pousse vers la sortie manu militari. C’est le prix à payer pour avoir le pouvoir et Marine le sait pertinemment !

2 thoughts on “Jean-Marie doit mourir !

  1. bobcestmoi
    8 avril 2015 at 4:34

    il garde la haute main sur le fric du FN sans lequel Marine n’est rien et ne pourra rien

    1. gilles
      8 avril 2015 at 10:45

      C’est pas faux mais en même temps, le FN s’est suffisamment refait une trésorerie grâce à ses victoires électorales et je pense que Marine peut se passer de lui