Limite d’âge (?)

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

France Stratégies a fait une proposition pour le moins cocasse. Dans son rapport remis à Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le think-tank propose, entre autres, de limiter l’âge d’éligibilité des parlementaires à 70 ans. Une mesure qui viserait à rajeunir le personnel politique et de laisser (enfin) la place aux jeunes.

Une idée qui, à première vue, ne pourra que séduire la plupart des moins de 30 ans. Dans un contexte de défiance envers le personnel politique de notre pays, un profond rajeunissement ne serait que bienvenu surtout si on regarde la composition de l’hémicycle de l’Assemblée nationale et du Sénat. Deux assemblées encore très masculines, très blanches et surtout très âgées malgré quelques trentenaires (plus proches des quarante que des trente ans quand même !), histoire de dire qu’on fait (quand même !) du renouvellement. Aussi, en imposant une limite d’âge, on forcerait les partis politiques à renouveler leur personnel et à mettre sur orbite une nouvelle génération plus en adéquation avec un certain public, redonnant ainsi un regain d’intérêt à la politique.

Manuela Ca, maire de Madrid

Manuela Carmena, 71 ans, maire (Podemos, gauche radicale) de Madrid

Mais si l’idée paraît séduisante, elle demeure au bout du compte peu réaliste et surtout peu solide, d’autant qu’en réalité, on règle faussement le problème. Car le cumul des mandats dans le temps est un problème vieux comme le monde et qui ne cesse d’empoisonner la vie politique française, instaurer une moyenne d’âge ne fera qu’aménager le problème sans le résoudre. En effet, l’âge n’est pas un problème en soi et on peut décider de se lancer en politique à 65 ans, faisant ainsi office de jeunot, comme c’est le cas en Espagne où la maire de Madrid, Manuela Carmena, vient d’être élue à l’âge où certains se retirent (enfin) après trente voire quarante ans de vie dédiée à la politique. Instaurer une limite d’âge serait, d’une certaine manière, discriminer celles et ceux qui pour des raisons X ou Y décident de s’engager politiquement sur le tard et qui ne pourraient prétendre à quelconque mandat car trop vieux !

John Baird, 46 ans, ministre canadien des Affaires étrangères de 2011 à 2015 qui au moment de sa démission a annoncé qu'il ne se représenterait pas aux élections fédérales d'octobre prochain et qu'il quittait la vie politique

John Baird, 46 ans, ministre canadien des Affaires étrangères de 2011 à 2015 qui au moment de sa démission a annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections fédérales d’octobre prochain et qu’il quittait la vie politique

De fait, la question se situe moins dans l’instauration d’une moyenne d’âge mais plutôt et surtout dans notre rapport à la chose et au mandat politique, se dire tout simplement qu’on est élu pour un temps déterminé et non pas « à vie », certains élus ne faisant que « ça » depuis de (trop) nombreuses années. C’est toute une culture qu’il convient de changer et se dire tout simplement que la politique ce n’est pas un métier et qu’on peut faire autre chose que la politique. Cela n’est absolument pas possible quand on sait par exemple qu’au Canada, non seulement on peut avoir 19 ans et être élu mais qu’en plus on peut en avoir 45 et décider de quitter la vie politique (comme certains s’apprêtent à le faire en prévision des élections fédérales du 19 octobre prochain), l’âge où certains (et certaines) y pensent tous les matins en se rasant (ou en s’épilant) dans notre chère France.

De ce fait, il ne sert à rien d’instaurer une limite d’âge surtout si elle s’appliquera à terme à des élus qui auront mon âge et dont certains chercheront à vivre de la chose politique durant des années imitant l’exemple « illustre » de leurs aînés qu’ils critiquent pourtant avec véhémence. Bien que dubitatif, il faudra probablement s’interroger sur l’instauration d’une limitation des mandats dans le temps quelque soit l’âge afin de donner effectivement un nouveau souffle à notre vie politique. Car au bout du compte, on peut avoir 70 ans et porter des idées novatrices et avoir 25 ans et porter des idées rétrogrades telle que Marion Maréchal Le Pen par exemple !

One thought on “Limite d’âge (?)

  1. 23 juin 2015 at 6:21

    On est d’accord. Mais je crois que la limitation du nombre de mandats dans le temps reste importante.